Ascension; distanciation et mission.

Ascension; distanciation et mission.

Le signe de croix qui ouvre nos prières s’accompagne des paroles suivantes : « Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ». Dieu lié, ordonné et coordonné, je veux m’unir à Toi, à moi-même et aux autres. Écrasé ou préoccupé, écartelé ou dispersé, infecté ou affecté, je veux imprimer sur moi, le signe de ta croix, le signe de ta victoire, le signe de ma communion à Ton amour.
En ce jour de l’ascension, je lis ceci dans la lettre de l’apôtre Paul aux Éphésiens : « Que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître. » Telle une salutation liturgique, ce souhait offert aux Éphésiens, et partant à chacun de nous est une célébration de la communion et de l’action de la trinité sainte. Dieu se révèle à nous, il se fait connaître par le don de soi; par un « Esprit de sagesse ».
Entre Dieu et Nous, s’engage une communication de l’un qui se livre à l’autre, une trinité divine qui se conjugue pour se rendre accessible à sa créature humaine. À l’étape présente de notre calendrier liturgique, je m’en voudrais de passer sous silence cette belle initiative de Dieu : « C’est l’énergie, la force, la vigueur qu’il a mise en œuvre dans le Christ quand il a ressuscité d’entre les morts… Il a établi le Christ au-dessus de tout. »
Cette fête de l’ascension est ponctuée par la distanciation entre Jésus le ressuscité et les siens : « Tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux. » Une élévation, une distanciation, puis une disparition ont abouti à cette interrogation des anges, messagers en vêtements blancs : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? » Ah le ciel !
Il y en a dont les yeux ne sont rivés que vers la terre quand on reproche aux Galiléens de ne scruter que le ciel. Aux uns comme aux autres, Jésus, dans l’évangile du jour, laisse entendre ceci : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre ».
Frères et sœurs, maintenant que la voix des apôtres ne se fait plus entendre, et si l’ascension nous invitait à confesser notre foi en Jésus-Christ : « Le troisième jour (il) est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d’où il viendra juger les vivants et les morts. »
Frères et sœurs, maintenant que la voix de Jésus ne se fait plus entendre, et si l’ascension nous invitait à être disciples-missionnaires ensemble annonçant partout l’évangile. L’héritage est impressionnant, mais l’Esprit Saint demeure le maître d’oeuvre : « Qu’il ouvre à sa lumière, les yeux de votre cœur. » Ainsi nous ne serons pas dans l’errance des yeux rivés à la terre ou au ciel !
Frères et sœurs, maintenant que l’ascension du Christ est accomplie, ne nous dérobons pas à notre mission : « De toutes les nations faites des disciples… Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » Disciple du Christ, suis-je disposé à faire d’autres disciples au ressuscité ?

Père Patrice SAVADOGO.

Retour haut de page
La reprise des célébrations

messes, funérailles, baptêmes, mariages, confessions

OSONS ENSEMBLE L’ESPÉRANCE !

Programme été 2020

N.B : En semaine, nous aurons la messe tous les matins, à 08 h, alternativement à l’Église ou à la sacristie.