Écouter pour mieux prier...

Écouter pour mieux prier…

Dimanche dernier, j’achevais ma méditation ou prédication, par une invitation à nous garder de la pieuse culture religieuse qui consiste à dire au Seigneur, ” Écoute Seigneur, ton serviteur ou ta servante parle…” À l’instar de Marie, sœur de Marthe, nous étions tous invités à choisir la meilleure part : Assis (e) aux pieds du Seigneur, écouter sa Parole ! Savoir accueillir pour laisser Dieu s’imprimer dans le don de soi !

Ce XVII ème dimanche du temps ordinaire, sans nous contredire, nous invite à la persévérance, la perspicacité à savoir nous laisser conduire par l’Esprit de Dieu, dans la conduite de nos prières : ” Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ;
frappez, on vous ouvrira…”
En effet, sans avoir été nourri, nul ne peut nourrir sa prière de l’inspiration de l’Esprit Saint. Aujourd’hui, l’écoute de Jésus lui-même, nous nourrit d’une fabuleuse prière porteuse à la fois des intentions pour Dieu et pour nous.
Pour Dieu :
– Que ton nom soit sanctifié
– Que ton Règne vienne
Pour nous :
– Donne-nous le pain de chaque jour
– Pardonne-nous nos péchés comme nous le faisons
– Et ne nous laisse pas entrer en tentation
Comment arriver à nous approprier une si belle prière où Dieu est nommé ” Père ” sans
que cette appellation soit motivée par les bienfaits et par les œuvres de l’Esprit Saint dans notre vie ?
Comment ne pas nous souvenir de l’enseignement de Jésus selon lequel, dans le trouble, nous n’avons pas à nous préoccuper outre mesure, ” car l’Esprit Saint vous enseignera à cette heure-là ce qu’il faudra dire. » Luc 12,1
Comment ne pas mesurer notre responsabilité et notre implication à être à la fois missionnaires et bénéficiaires des intentions de cette belle et familiale prière de tous les enfants de Dieu ?
Pourquoi nous imposer des limites ou nous nourrir de suspicions sur les bontés du Seigneur ? ” Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux (celles) qui le lui demandent !”
Y auraient-ils parmi nous des hommes et des femmes qui ne demandent rien ni à Dieu ni aux autres ? Nous aurions alors compris que sans l’Esprit Saint que de vanités en emportent ! Avec l’Esprit Saint, humilité et confiance en Dieu tissent la toile de notre vie.
Bon dimanche !

Retour haut de page