Perdre la tête…

« N’allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer… » Cette mise en garde de l’apôtre Paul inspire en partie notre méditation de ce XXXI ème D.T.O. En effet, dans le contexte de cet avant dernier mois de l’année 2019, y aurait-t-il encore, en survivance, la race des oiseaux de mauvais augures ou des illusionnistes patentés capables de troubler le sommeil des braves populations ?
Au regard des terribles phénomènes du changement climatique, des menaces du djihadisme, des intimidations d’usage des bombes à destruction massive ou simplement de la dérive vertigineuse de notre humanité sans foi ni loi, y aurait-t-il de quoi susciter ou alimenter bien des peurs sur la question de la fin du monde ?
J’ai reçu ces jours-ci, à mon presbytère, avec courtoisie, deux frères Témoins de Jéhovah. J’ai eu beaucoup de mal à partager leurs perspectives d’une imminente fin du monde. Ils m’ont laissé de la littérature intitulée : « Réveillez-vous ! ». Quel dommage à investir tant de ressources pour un horizon assombrissant et tétanisant !

« Si l’on nous attribue une inspiration, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n’allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer. » dixit Saint Paul. Quelle actualité !

Loin de nous préoccuper des questions de la fin des temps, nous sommes plutôt invités par Paul, à nous engager à mener une vie épanouissante, à être artisans du bien et de la paix, « ainsi, le nom de notre Seigneur Jésus sera glorifié. » Par contre, une vie toxique qui se déploie dans l’exploitation des autres, le racket, l’enrichissement illicite et tout ce qui peut faire ressembler au passé de Zachée, un pécheur.

Si nous admettons que le péché conduit logiquement au châtiment, ce XXXI ème DTO, nous offre une agréable surprise. Dieu peut se comporter autrement devant la misère du péché : « Tu fermes les yeux sur leurs péchés pour qu’ils se convertissent… Ceux qui tombent, tu les reprends peu à peu, tu les avertis, tu leur rappelles en quoi ils pèchent, pour qu’ils se détournent du mal et croient en toi. » Selon le livre de la Sagesse.
Eh oui, Dieu surprenant, nous reconnaissons ton visage dans celui de ton Fils qui traverse la ville de Jéricho. Jésus arpente encore aujourd’hui, les rues de Bedford. Combien sont-ils, ces frères et sœurs qui désirent voir ou rencontrer Jésus et qui ont perdu la tête ?
Oui, frères et sœurs, ne perdons pas la tête à rester perché sur nos prétendus moyens de nous réaliser par nous-mêmes ou portés par les illusions de nos assurances économiques.
Ne perdons pas la tête à nier ou à refuser la miséricorde de Dieu.
Ne perdons pas la tête à refuser de vivre nos nécessaires deuils pour grandir dans la sagesse surprenante de l’amour de Dieu.
Ne perdons pas la tête à ne pas entendre Jésus nous dire : « Descends vite, aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »
Prions ensemble : – Seigneur, de mon perchoir qui m’isole de toi et de mes frères et sœurs, je veux descendre à ta rencontre pour la fête de la vie. Viens dans mon cœur , viens me donner ton amour qui est de toujours à toujours. Amen !

Retour haut de page