Sans crainte…

Messe solennelle en l'honneur de Notre Dame du Laus

Ce temps ordinaire de la liturgie nous rappelle bien que nous sommes tous disciples missionnaires du Christ annonçant partout l’évangile. Porter le beau nom de chrétien est en soi une mission dans le monde.
Par trois fois l’évangile du jour nous laisse savoir dans quel état d’esprit, nous devons nous acquitter de notre mission :
– Ne craignez pas les hommes
– Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme
– Craignez celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps

À la lumière des recommandation du Seigneur, il est bien évident que tout missionnaire est en danger. Chacun de nous serait-il à l’image d’une brebis au milieu des loups ? De façon regulière ou épisodique, l’actualité sociale est dominée par des violences physiques meurtrières contre les frères et sœurs de Jésus, des scandales financiers ou de mœurs au sein même des communautés chrétiennes, des persécutions voilées ou pas qui minent tant de missionnaires.

Jérémie nous situe sur la menace que ses persécuteurs sont capables de faire planer sur sa tête :
– On chuchote la stratégie de sa dénonciation : « allons le dénoncer »
– On guette ses faux pas ou l’imprudence d’un mot déplacé : « nous prendrons sur lui notre revanche »
En somme, c’est le règne de la terreur ou des terroristes en mode vengeance qui ne parviendront pas à pousser Jérémie à la peur-panique. Le prophète se sait en sécurité au milieu de toutes ces menaces, car soutient-il :
– Le Seigneur est avec moi
– Le Seigneur scrute l’homme juste, il voit les reins et les cœurs
– C’est à toi Seigneur que j’ai remis ma cause

À l’instar de Jérémie, tout disciple-missionnaire du Christ, doit se rappeler le triple « Ne craignez pas » de l’évangile et partager la prière de sainte thérèse d’Avila : « Que rien ne te trouble… Dieu seul suffit ! ».

En vérité, c’est la confiance en Dieu qui est en jeu dans ce grand combat entre les pro-malin et les pro-divin. Selon l’apôtre Paul : « le péché est entré dans le monde et par le péché est venue la mort… la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché. » Et d’autre part en réaction au péché, « la grâce de Dieu s’est-elle répandue en abondance sur la multitude, cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus-Christ. »

Soyez donc sans crainte !
Père Patrice SAVADOGO.

Retour haut de page
La reprise des célébrations

messes, funérailles, baptêmes, mariages, confessions

OSONS ENSEMBLE L’ESPÉRANCE !

Programme été 2020

N.B : En semaine, nous aurons la messe tous les matins, à 08 h, alternativement à l’Église ou à la sacristie.